La sexualité de Monsieur après la grossesse de Madame

On parle souvent des contraintes sexuelles de la femme après un accouchement mais on oublie trop souvent celle de l’homme!  Lui aussi vit l’accouchement très intensément! Qu’arrive-t-il si c’est lui qui a un blocage face au retour à la sexualité?

Pendant la grossesse

Il se peut que la diminution du désir sexuel de l’homme débute dès la grossesse. Il n’a aucun doute, il la trouve belle et splendide avec ses rondeurs! Mais, il arrive que l’image de la mère prenne le dessus et que la libido en soit affectée. Il l’aime, il l’admire mais certains hommes perçoivent leur partenaire différemment pendant la grossesse. Le désir se fait donc de plus en plus discret et la sexualité aussi. Il est très important de garder une bonne communication tout au long de la grossesse car même si, pour la femme, pratiquement rien n’a changé côté libido (même que bien souvent, le désir est quintuplé en deuxième trimestre!), l’homme peut se questionner. Mesdames, écoutez-le. Rassurez-le.

Pendant l’accouchement

Ouf! L’accouchement! Il y a une grosse différence entre ASSISTER et VOIR l’accouchement. Ça nous rappelle un peu la scène dans les films où l’homme ne veut rien manqué en filmant mais qu’au final, il perd la carte à la vue de la sortie du bébé! Nous pourrions presque considérer que l’accouchement est l’ultime épreuve pour un couple. Visuellement, ce n’est pas très joli! Et personnellement, je ne vois pas la nécessité pour l’homme de tout voir l’accouchement. Mais, s’il le désire vraiment, pourquoi pas! Ce que je suggère, pour réduire les risques de choc et de « traumatismes sexuels post-accouchement », c’est de visionner des vidéos d’accouchements avant la journée fatidique. C’est une préparation mentale, qui se fait à deux, où il est possible de discuter de ses craintes et de ses appréhensions.

Après l’accouchement

Aucun homme ne réagit de la même façon à l’accouchement de leur conjointe. Il se peut qu’il garde en tête l’image de la femme courageuse qui a donné naissance à leur bébé d’amour et que le désir ne soit pas affecté. Par contre, il arrive que tout soit chamboulé et que le couple doive faire face à un temps d’adaptation. Avouez que c’est quand même impressionnant de voir sortir le bébé de l’endroit destiné, selon leur sexualité, à de meilleurs moments! L’image est forte et peut rester dans l’imaginaire pendant une certaine période. C’est souvent pour cette raison que certains hommes ne se sentent pas en mesure de ressentir du désir pour leur conjointe quelques temps après l’accouchement.

La période post-accouchement est le moment où le couple doit réapprivoiser leur sexualité. Elle peut devenir un peu plus difficile et comme la femme est très sensible émotionnellement après l’accouchement, si l’homme lui fait part de sa baisse du désir, il se peut qu’elle le prenne moins bien.

Mais sachez que bien souvent, rien ne change du côté de tout l’amour et de l’affection qu’ils ressentent pour vous. Reprenez contact avec vos corps et laisser-vous du temps. À ce moment, la sensualité a toute sa raison d’être afin de laisser l’image de l’accouchement se dissiper un peu.

Peut-on prévenir?

Difficile à dire! Vous savez comme moi que nous ne pouvons pas prévoir les réactions de chacun lors de l’accouchement. Le moment est tellement intense qu’on n’en comprend le sens que lorsqu’on est sur place. Une chose est sûre, il est très important d’en discuter avant le moment venu. Beaucoup d’hommes ressentent une énorme pression quant à l’importance de prendre le bébé pendant l’expulsion ou de regarder dans le fameux miroir s’il ne peut y voir le bout des cheveux de leur rejeton. Personnellement, je pense que son plus grand rôle dans cette aventure est de prendre la main de la future maman et de la regarder dans les yeux. Si vous ne le voyez pas à l’aise, ne lui mettez pas trop de pression quant à l’importance d’aller voir ce qui se passe plus bas.

Si l’image a été trop forte, il se peut que la sexualité prenne une pause. Certains hommes peuvent souffrir de difficulté d’excitation, de dysfonction érectile ou d’une difficulté à sexualiser leur conjointe dans les mois suivants l’accouchement. Si c’est le cas, n’insistez surtout pas à ce qu’il vous suive à tout prix dans la chambre à coucher. Laissez-le faire les premiers pas car plus il aura de la pression, plus sa libido tardera à revenir. La réalité est que le désir ne se commande pas vraiment donc respectez ses envies et soyez à l’écoute. Gardez en tête que cet événement peut avoir chamboulé l’image sexualisée qu’il avait de vous mais qu’en aucun cas l’amour ne s’est dissipé.

Si votre homme ressent un réel blocage après plusieurs mois, je lui suggère de rencontrer un(e) sexologue qui pourra l’aider dans son cheminement.

Véronique Larivière, sexologue
Fière partenaire de ton bonheur amoureux

_____________________________
Ce texte t’interpelle?

Code de sécurité:
security code
Merci d'entrer le code de sécurité:

Soumettre